samedi 18 février 2017

Philippe Cognée, Crowds


Afin d'approcher au plus près un artiste, sa technique et l'environnement dans lequel il peint, rien ne vaut la rencontre directe et la confrontation physique avec son oeuvre. C'est ce que j'ai décidé de faire en me rendant à la galerie Daniel Templon pour voir la dernière série de Philippe Cognée, Crowds.

Philippe Cognée est un artiste français majeur contemporain travaillant à l'encaustique sur de très grand formats. C'est après avoir vu sa série Carcasses, présentée dans cette même galerie en 2008, que j'ai décidé définitivement d'explorer l'univers de la cire pigmentée et d'en laisser une trace durable dans mon oeuvre.

Le thème de la foule avait déjà été traité par Philippe Cognée mais pas de façon aussi dense. Ici, dans la lignée de Monet et de ses Nymphéas, son travail est à la limite de l'abstraction ("l'abstrait, je ne peux pas"). La silhouette humaine représentée avec des tonalités et nuances plutôt sombres se fond dans la masse par l'intermédiaire de la cire.

Voici donc, par le biais d'un modeste objectif d'appareil photo, un extrait de cette visite pour les lecteurs de ce blog qui ne pourront se rendre sur place et inciter vivement ceux qui le peuvent à faire le déplacement à la galerie Daniel Templon à Paris (exposition visible jusqu'au 4 mars) pour vivre cette expérience unique dans la peinture contemporaine que nous offre Philippe Cognée.






On pourra regretter l'uniformité du format et la répétition du motif jusqu'à saturation : c'est à l'image de ce début de siècle marqué dans son Histoire par une grouillante masse humaine, qui pour enivrante et incontrôlable qu'elle soit, n'en constitue pas moins une formidable source de création. Philippe Cognée en grand artiste témoin de son époque nous renvoie la saisissante réalité de notre empreinte humaine à travers le miroir de son encaustique fondue derrière un film Rhodoïd.

Parallèlement à cette série une deuxième exposition de l'artiste se tient dans l'impasse Beaubourg qui fait également partie de la galerie Templon sur le trottoir d'en face. Il s'agit d'un ensemble plus restreint d'oeuvres marquées également par la présence humaine (la tour de Babel) et d'autres représentations architecturales, thème cher au peintre Nantais.




Voici une petite vidéo de la galerie Daniel Templon où Philippe Cognée présente l'ensemble de son exposition:



Et ici une visite d'atelier datant de 2011 présentant le travail de l'artiste et sa pratique de l'encaustique:




Merci de votre visite sur ce blog,


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire